collectif artistique

les

vivaces

Sortie Nature pour des récoltes en amont d’atelier pour la création de tableaux végétaux. Janvier 2020
Sortie Nature pour des récoltes en amont d’atelier pour la création de tableaux végétaux. Janvier 2020​
à propos

le vivant nous fasciNE

En tant que plasticiennes, ayant chacune exploré différents domaines artistiques : scénographie, arts plastiques, théâtre, chant, nous réunissons nos expériences pour faire naître des univers originaux qui questionnent la relation entre les humains et les êtres vivants au sens large. La mise en forme des matières s’appuie sur des gestes d’un artisanat réinventé. Nous élaborons des « architectures vivantes », des personnages hybrides où la figure humaine et les matières naturelles s’interpénètrent et deviennent paysages pour  donner lieu à des expositions, des installations et des performances.

Sortie Nature pour des récoltes en amont d’atelier pour la création de tableaux végétaux. Janvier 2020
Sortie Nature pour des récoltes en amont d’atelier pour la création de tableaux végétaux. Janvier 2020​
notre parcours

Les temps forts

Performance «L’homme sauvage» réalisée avec les élèves du collège du Beffroi - JEP de septembre 2019 - Billom Communauté

· 2018-2020   notre collectif, est accueilli en résidence sur le Territoire de Billom Communauté dans le cadre du projet culturel (PEAC) Si t’es jardin ! Ce travail donne lieu à des collaborations fécondes avec d’autres disciplines artistiques, telles que la vidéo, la musique et la danse.

· En 2019 nous menons un atelier intitulé « masques et parures » avec les élèves de 4ème du collège de Billom, en collaboration avec la vidéaste Nelly Girardeau qui sera présenté à La PERM lors des JEP sous forme d’une performance intitulée « L’homme Sauvage ». Le travail a été accompagné par Sylvia Delsuc chorégraphe de la Cie Jaïs et les Frères Maulus pour la partie musicale.

· En 2020 nous réalisons l’installation plastique, DANS LE CREUX DU BOIS, une ballade botanique où l’on découvre des essences végétales fabriquées, des créations hybrides et éphémères. Créée in situ aux Jardins de la Croze, lors des Journées du Patrimoine à Billom, cette installation est co-produite par le Collectif Arbres Citoyens et le soutien financier du Conseil départemental du Puy-de-Dôme.

Exposition

En 2020-21 c’est avec le regard complice de la photographe Marielsa Niels que sera créée l’exposition FANTAISIES VÉGÉTALES, issues d’un travail de médiation avec des élèves de 5ème du collège de Billom et des adultes de la Maison des solidarités et de la Régie de Territoire de Billom. Exposée tout d’abord à La PERM, elle sera ensuite programmée par le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme au Parc Bargoin, puis début 2022 au Festival Jeune Public de Volvic À La Source et bientôt au  Domaine Royal de Randan.

dernière création

Les Vivaces et Marielsa Niels s’exportent également dans le Cantal, pour une résidence mission sur le territoire de Sumène Artense qui a donné lieu à l’exposition LES NATURELLES  sur la Piste des Arts (2021-22). Une performance accompagnée par la musique de Richard Héry a clôturé la résidence, avec la création d’un dernier tableau sur le thème de l’enracinement. Deux photographies issues de cette performance complètent l’exposition en place sur la Piste des Arts.

 Exposition Fantaisies Végétales au Parc Bargoin. Avril à Juin 2022.

 

le collectif

nos artistes

M.WERCKMANN
C.Urrutia
C.Urrutia
collaborations

artistes invités

MAREILSA N
richard H
richard H
Retour haut de page

Marjolaine Werckmann

Scénographe diplômée de l’Ecole d’Architecture de Clermont Ferrand en 1997 (post diplôme en scénographie DS/CEAAS), elle est également diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Clermont-ferrand (DNAP) et de l’université Blaise Pascal avec une Licence d’Histoire des Arts.

Elle travaille principalement en Auvergne avec des compagnies locales (Théâtre du Pélican, Comédie de Clermont-Ferrand, Cie Lecture à la carte, Laskar théâtre, Cie la Balançoire, Cie des Gemmes, Acteurs Pupitres et compagnie, Cie Zumaya Verde, Cie Jaïs …) ou des collectivités locales comme la mairie de Thiers (Festival La Pamparina de 2005 à 2009), Billom Communauté, La communauté de Communes de Sumène Artense et aussi des collectifs engagés.

De 1998 à 2017 elle enseigne la scénographie aux classes théâtre du lycée Virlogeux à Riom (partenariat théâtre du Pélican). Elle enseigne également 4 années (2015 – 2018) en tant que chargée de cours en Scénographie à l’université Clermont-Auvergne au sein de la Licence en « Arts du spectacle ».
En 2014 elle conçoit la scénographie de l’exposition Tioup Tak etc. Couleurs textiles du Sénégal au musée Bargoin. Elle a également conçu le mobilier scénographique de plusieurs expositions itinérantes (Est-ce ainsi que les arbres vivent ? en 2017, Soldat de Pierre en 2018 et Fantaisies Végétales en 2020), expositions qui tournent actuellement dans le département du Puy de Dôme et ailleurs en France.
En 2019 elle crée le collectif artistique Les Vivaces avec la comédienne, plasticienne et chanteuse Claudia Urrutia. Le collectif est accueilli deux ans en résidence sur le Territoire de Billom Communauté où il intervient auprès de divers publics (écoles, collèges, publics fragilisés) dans le cadre du projet culturel (PEAC) Si t’es jardin, (création de masques et parures végétales avec jeu masqué en vue de l’élaboration d’un court métrage intitulé « La chanson de la Forêt » et d’une performance « L’Homme Sauvage ».) Le Collectif propose également des ateliers land art avec la mise en place de mandala géants à l’échelle urbaine ou de parcs arborés.
De 1998 à 2017 elle enseigne la scénographie aux classes théâtre du lycée Virlogeux à Riom (partenariat théâtre du Pélican). Elle enseigne également 4 années (2015 – 2018) en tant que chargée de cours en Scénographie à l’université Clermont-Auvergne au sein de la Licence en « Arts du spectacle ».
En 2020 avec le regard complice de la photographe Marielsa Niels sera créée l’exposition Fantaisies Végétales, des portraits végétaux, où matières naturelles, figure humaine, lumière de studio et dramaturgie font émerger un récit. Ce travail est issu d’ateliers de médiation avec des collégiens et un public adulte de la Maison des solidarités de Billom. L’exposition entame ensuite une itinérance et sera programmée en 2021 par le Conseil Départemental au Parc Bargoin (Chamalières), et à Volvic lors du festival Jeune public A la source en février 2022. Elle était programmée au Domaine Royal de Randan pour la saison d’été 2022.
Le concept végétal du collectif, s’exporte également dans le Cantal, dans le cadre d’une résidence mission d’un an qui s’adresse aux habitants du territoire intercommunal de Sumène Artense et qui a donné lieu à une exposition intitulée Les Naturelles installée sur la Piste des Arts de juillet 2021 à juillet 2022.

Claudia Urrutia

Comédienne, chanteuse, plasticienne et formatrice.

Comme formatrice en France elle collabore dans des projets pédagogiques et artistiques dans les écoles primaires, collèges et lycées, ainsi que pour des associations dans de projets de médiation sociale et culturelle notamment avec la communauté Tarahumara au Méxique .

Engagée principalement dans la création en théâtre et en musique avec différentes compagnies depuis 1998, elle poursuit sa quête de la performance de façon indépendante et éphémère, dans l’instant présent et dans les villes qu’elle traverse.

Aujourd’hui, elle travaille principalement avec les compagnies Zumaya Verde, Laskar Théâtre, Lili Label cie, Les ateliers du Capricorne et les Collectif Les Vivaces et Gigacircus.

Artiste pluridisciplinaire, Claudia Urrutia est née à Antofagasta (Chili) en 1976.

En 1990, elle commence son chemin comme comédienne et chanteuse au Cercle d’art Manuel Durán Diaz, dirigé par l’écrivain Eduardo Diaz Espinoza et au Théatre Taquis dirigé par Mario et Teresa Bernal.

Elle a joué entre autres sous la direction de Willy Semler, Ramón Nuñez, Adel Hakim et Enrique Buenaventura.

Depuis 1998 elle partage son travail artistique entre le théâtre, le chant et l’enseignement (Chili, Colombie, Brésil et France).

Elle poursuit des études supérieures d’art dramatique à l’Université Catholique du Chili et à l’Université de São Paulo au Brésil. Ainsi, plusieurs personnalités ont marqué son parcours, sur des sentiers toujours proches du théâtre, de la danse et de la musique populaire : Guillermo Angelelli et Oscar Zimmerman pour le travail du clown, Jean Marie Binoche et Carlo Boso pour le jeu masqué, Mariela Mena pour la danse afro-colombienne, Oriana Salinas (sa mère), Magdalena Amenabar et Roy Hart theater pour le chant, et finalement Barbatuques pour la percussion corporelle brésilienne.
En 2011, suite à ses études à l’École Supérieure d’art de Clermont Métropole, elle va vers des créations pluridisciplinaires où elle intègre les notions d’installation et performance : « j’improvise et je jongle avec des objets pauvres ou récupérés et je m’inspire de luttes sociales ou du contexte politique pour explorer la réalité ». Son travail de mise en scène de l’objet est influencé par son passage au Laboratoire d’étude du Mouvement à l’École internationale de théâtre de Jacques Lecoq à Paris. Étude guidée par les architectes Krikor Belekian et Pascale Lecoq.
Entre 2017 et 2018 son travail a été présenté à l’Atelier Dorothe Seror – Zona Libre München Allemagne, au Théâtre HocX performance collective « Mother » dirigé par Jill Greenlhaght München, Allemagne, à Beijing Live Art Studio et Henan Shifu Art Community – Chine. 
FESTIVAL In-Situ et Performancear o Morir, dans l’espace public à Norogachic et Guanajuato- Mexique.
Elle poursuit des études supérieures d’art dramatique à l’Université Catholique du Chili et à l’Université de São Paulo au Brésil. Ainsi, plusieurs personnalités ont marqué son parcours, sur des sentiers toujours proches du théâtre, de la danse et de la musique populaire : Guillermo Angelelli et Oscar Zimmerman pour le travail du clown, Jean Marie Binoche et Carlo Boso pour le jeu masqué, Mariela Mena pour la danse afro-colombienne, Oriana Salinas (sa mère), Magdalena Amenabar et Roy Hart theater pour le chant, et finalement Barbatuques pour la percussion corporelle brésilienne.
Entre 2017 et 2018 son travail a été présenté à l’Atelier Dorothe Seror – Zona Libre München Allemagne, au Théâtre HocX performance collective « Mother » dirigé par Jill Greenlhaght München, Allemagne, à Beijing Live Art Studio et Henan Shifu Art Community – Chine. 
FESTIVAL In-Situ et Performancear o Morir, dans l’espace public à Norogachic et Guanajuato- Mexique.